Le halo du fantôme de Jupiter

Le halo du fantôme de Jupiter

Les images en gros plan de NGC 3242 montrent le linceul expulsé par une étoile semblable au soleil en train de mourir, connue sous le nom fantastique de nébuleuse du Fantôme de Jupiter. Mais sur cette vue télescopique profonde et large, on trouve également le halo externe rarement observé de la belle nébuleuse planétaire en haut à gauche, avec en arrière plan les étoiles de la Voie Lactée et les galaxies bien plus lointaines, dans la constellation de l’Hydre.

Les rayons ultraviolets intenses et invisibles de l’étoile naine blanche centrale de la nébuleuse alimentent son éclat irréel dans la lumière visible. De fait, les planètes de l’étoile naine blanche de NGC 3242 peuvent avoir contribué aux caractéristiques et à la forme symétriques de la nébuleuse. L’évolution de l’étoile commençant par une phase en géante rouge, bien avant qu’elle ne produise une nébuleuse planétaire, celle-ci a probablement été à l’origine du halo moins brillant plus étendu. Large d’environ une année-lumière, NGC 3242 se trouve à environ 4.500 années-lumière du système solaire. Les nuages ténus de matériaux incandescents à droite sont probablement des gaz interstellaires, que le hasard a placé assez proches de la naine blanche de NGC 3242 qui les alimente de son rayonnement ultraviolet.


 » Source : cidehom

error: Content is protected !!