Boeing termine les examens des propulseurs Starliner

boeing-termine-les-examens-des-propulseurs-starliner

Boeing a terminé les essais au sol des propulseurs de son véhicule d’équipage commercial CST-100 Starliner, près d’un an après un échec lors des essais précédents de ces propulseurs.

Dans une déclaration, Boeing a déclaré avoir achevé le 23 mai les essais au feu à chaud de l’ensemble du système de propulsion de l’engin spatial, y compris divers propulseurs, réservoirs de carburant et systèmes connexes au sein d’un module de service de type « vol » de l’engin spatial. Ces tests ont eu lieu au centre de test White Sands de la NASA au Nouveau-Mexique.

Une série de tests a démontré les tirs de propulseurs lors de manœuvres dans l’espace, d’abandons à haute altitude et d’abandons à basse altitude. La société a déclaré que les tests avaient tous été fructueux.

« Avec la sécurité de nos astronautes à l’avant-plan de tout ce que nous faisons, ces tests réussis prouvent que ce système fonctionnera correctement et assurera la sécurité de Starliner et de son équipage tout au long de leur vol », a déclaré John Mulholland, vice-président et directeur du programme commercial. programme de l’équipage chez Boeing.

Le succès des tests permet au programme d’avancer avec un test d’abandon de pad plus tard cet été. Le lancement non plané de la navette spatiale Starliner, similaire à celui de SpaceX sur le vol Demo-1 de son vaisseau spatial Crew Dragon en mars, n’est prévu que pour la mi-août. Un test en vol avec équipage, impliquant deux astronautes de la NASA et le pilote d’essai du Boeing, Chris Ferguson, est prévu pour la fin de cette année.

Boeing a terminé les tests du moteur après avoir subi une anomalie lors du test du système d’abandon du lancement en juin dernier . Lors de cet essai, les vannes ne se sont pas bien fermées, ce qui a provoqué une fuite de propulseur hypergolique.

La société a déclaré l’été dernier que l’anomalie n’avait pas endommagé l’article testé et que des «modifications de conception mineures» ainsi que des modifications opérationnelles étaient prévues pour corriger le problème.

Cependant, cette campagne de test n’a pas redémarré jusqu’à récemment. Dans un communiqué daté du 3 avril, la NASA a déclaré que Boeing « se préparait à redémarrer sa campagne d’essais à chaud de modules de service » ce printemps à White Sands. « Le nouveau matériel, y compris les vannes d’arrêt du moteur de lancement, a été repensé et fabriqué et est en train d’être installé sur les moteurs d’essai », a déclaré l’agence.


 » Source (traduit de l’anglais) : Spacenews

error: Content is protected !!