Crytek versus Amazon

Crytek versus Amazon

Crytek versus Amazon

Dommage Crytek. Cloud Imperium Games a profité de la trêve des confiseurs et du lancement de l’Alpha 2.6 de Star Citizen pour annoncer l’abandon de son fork maison du Cryengine de Crytek au profit du Lumberyard d’Amazon, avec qui il partage des bases communes.

Lentement mais sûrement, le développement de Star Citizen et de son module Squadron 42 se poursuit. Le titre sorti de l’imagination de Chris Roberts a déjà je le rappel,récolté près de 140 millions de dollars auprès de 1,7 million de joueurs grâce à sa campagne de financement participatif, qui entre à présent dans sa cinquième année.

Désolé Crytek, mais mon dada, c’est pas ça.

Depuis le début de son développement, Star Citizen s’appuie largement sur le Cryengine de Crytek. Si bien que Cloud Imperium Games était l’un des principaux clients de l’entreprise allemande. SI l’on parle ici au passé, c’est parce que CIG a décidé de changer de fournisseur pour son moteur de jeu.

Dans un communiqué, le studio explique avoir troqué son fork maison du Cryengine au profit du moteur Lumberyard d’Amazon. Selon Chris Roberts, le PDG de CIG,

« Lumberyard fournit des technologies révolutionnaires en matière de jeux en ligne, dont une intégration profonde d’Amazon Web Services et de composantes sociales avec Twitch, permettant de nous connecter instantanément et facilement avec des millions de joueurs ».

Une annonce qui a lieu au moment du lancement de la version Alpha 2.6 de Star Citizen.

Une transition sans faire de vagues.

Si l’on se fie aux déclarations de Chris Roberts sur le forum officiel du jeu, la transition entre les deux moteurs s’est faite sans effort. En effet, Amazon et CIG ont tous deux arrêté d’implémenter les mises à jour du Cryengine dans leurs travaux à compter de fin décembre 2015. Les deux entreprises ont donc réalisé leurs forks respectifs du moteur de Crytek en partant de la même build de départ. Un hasard qui a largement facilité le portage du jeu de l’un vers l’autre. Selon Roberts, deux ingénieurs ont été mobilisés « pendant un jour ou deux » pour cette tâche.

CIG compte remployer certains de ses développements maison, notamment sa technique de rendu des planètes, son moteur physique ou encore ses conteneurs d’objets. Quant au deal avec Amazon, il n’a été finalisé qu’au moment du lancement de la version 2.5 du jeu en août dernier, et les deux entreprises se sont mis d’accord pour ne rien communiquer à ce sujet avant aujourd’hui.

Source : https://www.nextinpact.com/

 

%d bloggers like this: