Trump aurait un rendez-vous avec les géants américains de la Tech mercredi

Trump aurait un rendez-vous avec les géants américains de la Tech mercredi

Le futur président des États-Unis, Donald Trump, aurait invité les patrons de plusieurs géants américains du secteur technologique à une réunion mercredi 14 décembre, rapporte le journal USA Today. On ne connaît ni les sujets qui seraient abordés, ni la liste complète des invités.

Toutefois, selon nos confrères de ReCode : Tim Cook, patron d’Apple, Larry Page, directeur général d’Alphabet, la maison mère de Google, Satya Nadella, DG de Microsoft, Sheryl Sandberg, directrice opérationnelle de Facebook, Ginni Rometty, DG d’IBM, Chuck Robbins de Cisco, Safra Catz d’Oracle et même Jeff Bezos, le patron d’Amazon, devraient s’y rendre.

On ne sait pas si Elon Musk, fondateur de Tesla et SpaceX, ou bien Jack Dorsey, fondateur de Twitter, seront de la partie. En revanche, Meg Whitman devrait être absente d’après ReCode. Pourtant républicaine, la patronne de Hewlett-Packard (HP) est très opposée à Donald Trump, qu’elle considère comme « un démagogue ». Avant l’élection présidentielle, elle avait appelé à voter Hilary Clinton et s’était même engagée à lancer une campagne de financement en faveur de la candidate démocrate.

Jeff Bezos invité et présent ?

La présence de Jeff Bezos serait particulièrement surprenante étant donné les relations tumultueuses qu’il entretient avec le futur président Donald Trump. En effet, ce dernier s’est plusieurs fois attaqué à Amazon, qu’il accuse notamment d’abus de position dominante, ainsi qu’à son patron, qu’il soupçonne d’avoir acheté le Washington Post « pour se donner un poids en politique ».

D’ailleurs, vendredi dernier, le journal a publié un article fort embarrassant pour Donald Trump, affirmant sur la base d’un rapport secret de la CIA que le gouvernement russe a aidé le candidat républicain à gagner l’élection grâce à des piratages informatiques. Des allégations jugées « ridicules », évidemment, par le futur président.

Si l’on ignore les sujets qui devraient être abordés mercredi, on sait tout de même que les entreprises technologiques américaines sont en désaccord avec Donald Trump dans pas mal de domaines. Notamment sur son programme virulent en matière d’immigration (les géants de la Silicon Valley emploient beaucoup d’immigrés), ou sur son intention de relocaliser la production de certaines entreprises américaines, comme Apple. De quoi alimenter les discussions un moment.

Source : CnetFrance