SolarStratos : l’avion solaire qui voulait « flirter » avec l’espace

SolarStratos : l’avion solaire qui voulait « flirter » avec l’espace

« Êtes-vous prêt à flirter avec la frontière de l’espace ? », peut-on lire sur le site Internet du projet suisse SolarStratos, de la société SolarXplorers. Au mois de juillet dernier, un autre suisse, Bertrand Piccard, nous montrait déjà le potentiel des avions solaires en parvenant à faire le tour du monde à bord de l’aéronef électrique Solar Impulse 2.

En 2012, son compatriote Raphaël Domjan a lui aussi fait le tour du monde sans brûler la moindre goutte de carburant, mais par la voie maritime, dans un bateau solaire. « L’écoexplorateur » de 44 ans entend aller plus loin cette fois, ou plutôt plus haut, grâce à SolarStratos. Cet avion électrique entend devenir le premier aéronef propulsé par l’énergie solaire à atteindre la stratosphère, seconde couche de notre atmosphère située entre une dizaine et une cinquantaine de kilomètres du sol.

Présenté à la presse mercredi 7 décembre dans un hangar de la base militaire de Payerne, l’appareil pèse 450kg et mesure 8,5 mètres de longueur, pour une envergure de 24,8 mètres et 22m² de panneaux solaires. Celui-ci vise les 25 000 mètres d’altitude et peut voguer dans les cieux durant 24 heures. Il devrait prendre pour la première fois son envol dès 2017, mais ne devrait se hisser jusqu’à la stratosphère qu’en 2018.

Comme l’habitacle de l’avion ne sera pas pressurisé pour des raisons de poids, le pilote, Raphaël Domjan, devra porter une combinaison d’astronaute. Le vol durera plus de 5 heures : il y aura environ deux heures et demie d’ascension, 15 minutes à l’altitude visée, puis 3 heures de descente. Une prouesse de courte durée, certes, mais non moins impressionnante.

Source : CnetFrance
%d bloggers like this: